Comment bien agencer ses photographies (et cadres) dans son intérieur

Comment bien agencer ses photographies (et cadres) dans son intérieur

Comment bien agencer ses photographies dans son intérieur

Les bons cadres au bon endroit

Voici les conseils que je pourrais vous donner pour réussir un accrochage intéressant dès que vous avez plus d’une œuvre à accrocher sur le même pan de mur.


Un seul cadre

Lorsqu’il n’y a qu’une œuvre, il n’y a aucun problème à part quelques erreurs à éviter pour mettre en avant vos photographies. Je vous suggère de vous inscrire à la newsletter pour recevoir l’ebook (format PDF) vous expliquant comment les éviter.


Avec deux cadres

Il faut donc commencer à être vigilant dès la seconde photographie ajoutée sur un même pan de mur. L’idéal est de positionner sur un même mur des photographies présentant des similitudes (thème, taille, couleur, type, lignes, etc.) ou au contraire avec un très fort contraste ou une opposition. Avec deux cadres, il est préférable de mettre en place des cadres de même taille. Lorsque ce n’est pas possible, il faut positionner si possible le cadre le plus important, coté espace “fermé”. Il faut faire attention à la hauteur d’accrochage par rapport à la taille de celle-ci. Plus la photographie est petite et plus il faut s’approcher de la ligne des yeux pour positionner le cadre.


A partir de 3 cadres

A partir de 3 cadres à positionner, il est plus intéressant de commencer sérieusement bien prendre du temps pour bien les positionner. Je vous recommande de regarder la vidéo pour voir les différentes propositions faites dans celle-ci. Il faut vraiment faire attention à bien espacer les photographies, lorsqu’elles sont différentes. Un minimum de 20 cm est nécessaire pour laisser chaque photographie s’exprimer sans empiéter sur ses voisines. Avec 3 œuvres ont peut jouer sur l’alignement, jouer sur les formats, mais aussi sur les proportions. Si les œuvres sont complémentaires, il est alors recommander de les rapprocher un peu pour qu’elles se complètent l’une l’autre.
Dès que l’on a 3 cadres et plus, il est alors possible de commencer à “raconter” une histoire suivant l’ordre des photographies exposées. C’est donc avec attention qu’il faut positionner les œuvres.


Les cadres dans un couloir

Pour les couloirs, il est plus intéressant pour une meilleure lecture des photographies, de présenter des œuvres en format portrait (verticaux). D’une part cela permet d’apporter des points de ruptures aux lignes fuyantes du couloir, et d’autre part, il est plus facile de voir l’œuvre dans son ensemble, ce qui est moins évident qu’en paysage. A fuir dans un couloir, les formats panoramiques. Il est aussi préférable d’avoir des œuvres de tailles modestes, car il est rare d’avoir le recul nécessaire pour apprécier les grands formats.


Lecture recommandée

Pour les photographes et amateurs de décoration forcenés, je vous recommande le livre de François Rastoll – Scénographier une exposition de photographie aux éditions Eyrolles.

Partager ce contenu

Laisser un commentaire

Fermer le menu
felis mattis velit, venenatis, non luctus risus sem, venenatis dapibus tempus