Les 5 erreurs à éviter lors d’une visite de musée

Les 5 erreurs à éviter lors d’une visite de musée

Les 5 erreurs à éviter à tout prix lorsque vous visitez un musée

Il est toujours bon de pouvoir bien profiter de sa visite dans ces merveilleux lieux que sont les musées. Nous avons la chance de pouvoir, pour des prix souvent modiques, admirer de nombreuses œuvres. Il est donc indispensable d’éviter de commettre les 5 erreurs suivantes lors de la visite d’un musée.

Article en vidéo

1 – Arriver moins d’une heure avant l’heure de fermeture ou spécifiquement pour les musées parisiens ne pas arriver plus de 15 minutes avant l’heure d’ouverture

En effet, il est important de pouvoir prendre son temps dans le musée. Si l’on met de coté le coût de l’entrée. C’est toujours vraiment dommage de devoir écourter sa visite parce que le musée ferme ses portes. Il faut alors, soit se contenter d’une visite partielle, soit d’une visite trop vite réalisée. Il est important de prendre le temps de découvrir les œuvres à son rythme sans avoir cette sensation d’urgence.

Concernant les musées parisiens, c’est souvent le contraire qui arrive. Il est en effet préférable d’arriver un peu avant l’ouverture pour éviter l’affluence. Ce conseil est particulièrement vrai pour les grands musées très populaires. Citons ici Le Louvre, Le musée d’Orsay, les expositions au grand palais par exemple. Ainsi, en arrivant légèrement plus tôt que l’horaire d’ouverture, vous commencerez à patienter dans la queue souvent déjà formée à l’extérieur. Puis une fois entré, vous aurez alors quelques dizaines de minutes très tranquilles. C’est toujours pénible de piétiner pour attendre enfin son tour pour être à la bonne distance de l’œuvre pour la contempler toute son entièreté. De plus en arrivant à l’ouverture, vous n’aurez aucun stress lié à un temps limité. Vous pourrez voguer au grès de vos envies, dans les différentes parties du musée. Il vous sera très souvent possible de revenir vers la partie qui vous aura le plus touchée.

2 – Se contenter des œuvres sans en lire les descriptifs, ni l’introduction du commissaire d’exposition ou la biographie de l’auteur

Il est souvent très important de prendre le temps de lire les textes accompagnant les expositions, la vie de l’artiste et quand elles y sont celles présentant les œuvres. En effet, ces fiches informatives confectionnées avec soin et souvent de façon très synthétiques, vont permettre de situer ce que l’exposition présente. Ainsi, cela permet de mettre en perspective l’artiste vis-à-vis du monde. Mais aussi de son travail artistique général par rapport à d’autres artistes et d’autres courants. Et pour finir, bien souvent une présentation des œuvres présentées au sein de son travail artistique global. Cela permet, à moins d’être un expert, d’avoir souvent des points de repères indispensables à la compréhension des œuvres exposées. Prenez donc les minutes nécessaires pour lire tranquillement ces descriptifs. Il est vrai que parfois en cas d’affluence, on peut avoir le sentiment de gêner les autres visiteurs. Mais ne cédez pas à la pression et prenez le temps de bien lire chaque descriptif qui aura été placé de façon entendu pour vous aider dans votre visite. C’est une des grosses erreurs que chacun a déjà commis lors de la visite d’un musée.

3 – Passer d’œuvres en œuvres, sans prendre le temps

A force de visites dans les musées, votre culture artistique devrait s’améliorer petit à petit. Il vous sera alors possible de comparer les œuvres que vous avez sous les yeux par d’autres que vous avez déjà vu chez d’autres auteurs. Il sera donc important de prendre du temps devant chaque œuvre pour la comparer à d’autres. Déjà avec le matériel que vous avez sous les yeux avec les autres œuvres de l’exposition que vous êtes en train d’admirer les travaux. Mais aussi avec d’autres œuvres issues de vos souvenirs de visites passées. Ainsi, cela vous permettre d’évaluer le travail artistique que vous êtes en train de regarder.
Il est aussi intéressant par œuvre de venir la détailler. Peut-être ne pouvez vous pas forcement le faire sur chaque œuvre, dans le temps imparti de la visite, mais concentrez vous alors sur les œuvres qui vous touchent le plus pour prendre le temps de la contemplation, de l’étude, de la réflexion et suffisamment de recul pour tenter de comprendre la démarche artistique de l’auteur. On ne devient pas expert du jour au lendemain, mais à force, vous devriez petit à petit de pouvoir comparer, et toujours mieux analyser les œuvres qui vous seront présentées.
Prenez donc suffisamment de temps en tête à tête avec l’œuvre pour réussir à en capter toute le contenu qu’elle aura à vous offrir.

4 – Prendre en photo chaque œuvre les unes après les autres

Nous arrivons là sur un point qui me hérisse particulièrement les cheveux chaque fois que je visite un musée. Car c’est devenu une sacrée mauvaise habitude. Il n’y a en effet pas pire visiteur que celui qui tient son téléphone en main. Non pas que le fait de tenir son téléphone en main soit mauvais en soit (quoi que…), mais c’est surtout qu’ainsi le spectateur va avoir tendance à l’utiliser. Et cette utilisation sera la plus mauvaise qui soit. C’est rarement pour rechercher des informations sur l’œuvre devant eux, non, c’est la plupart du temps pour la prendre en photo tout simplement. Ce qui fait que le visiteur met entre lui et l’œuvre son satané téléphone. Certains vont même jusqu’à prendre œuvre après œuvre, sans jamais quitter l’écran de leur téléphone des yeux. C’est une aberration et je vais rapidement vous expliquer pourquoi.
Tout d’abord, à l’heure d’internet, si vous voulez une copie de l’œuvre, il suffit bien souvent de taper son nom dans google et des dizaines de copies numériques vous seront immédiatement disponibles. A quoi bon, ainsi reprendre une photo des œuvres qui sont devant vous ? Ensuite, si c’est simplement pour dire sur les réseaux sociaux que vous êtes à cette exposition, prenez quelques instants à considérer de l’intérêt profond et réel d’une telle information pour autrui. Utilisez ces quelques minutes pour faire quelque chose de bien plus intéressant pour votre vie. Pour finir, n’oubliez pas que vous êtes devant des chefs d’œuvres. Que vous avez la chance de pouvoir les admirer de vos propres yeux. D’en saisir tous les détails et toute la portée par cette mise en avant pour cette exposition. Respectez-les en ne mettant aucune barrière entre elles et vous.

5 – Et pire du pire. On ne fait pas de selfies devant une œuvre d’art

Même si cela va vous décevoir fortement vous n’êtes pas une œuvre d’art. En tout cas pas au sens propre du terme. Alors arrêtons avec cette habitude stupide du m’as-tu vu bien trop surfait. Encore une fois, c’est uniquement pour tenter de montrer au monde d’internet que l’on existe. Mais au lieu de vivre virtuellement, vivez réellement. Le temps pendant lequel vous tournez le dos à l’œuvre est un temps perdu que jamais vous ne rattraperez. L’existence est courte, alors profitez de chaque instant pour vous élever dans la connaissance, dans vos passions. L’existence sur internet est tellement futile. Croyez vous que c’est ainsi que vous deviendrez réellement intéressants aux yeux de vos amis ? Ne pensez vous pas plutôt que vous le serez d’autant plus en leur racontant verbalement votre expérience lorsque vous les rencontrez. Faites en sorte que les mots pour l’exprimer fassent ressortir les émotions que vous avez ressenties pendant la visite. Que l’on ait adoré ou bien détesté une exposition, il est toujours très intéressant de savoir pourquoi et l’exprimer vous y aidera. Quoi de mieux que de susciter l’envie dans l’auditoire que vous aurez en face qui aura ensuite très envie d’aller admirer les œuvres que vous avez ainsi pu raconter.

Synthèse

En évitant toutes ces erreurs, vos prochaines visites seront encore plus profitables. Si vous voulez absolument faire une visite exceptionnelle, suivez encore ce conseil. Prenez le temps avant d’entrer dans le musée, de visiter le site web du musée. Vous pourrez ainsi encore mieux appréhender l’exposition et tirer le maximum de votre visite. Pour finir lors de la visite de grands musées, il est souvent préférable de se faire un ordre de visite. Ainsi, en suivant votre plan de route dans le musée, vous gagnerez un temps précieux et vous serez certain de voir ce qui vous intéresse le plus.

 

Et pour aller encore plus loin, je vous conseille de relire les 3 articles expliquant comment réaliser une critique d’art. Cliquez ici pour lire la partie 1, puis la partie 2 et pour finir la partie 3.

Partager ce contenu

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ut commodo libero ultricies Sed mattis tempus elit. venenatis diam risus.